BMW M3 E30 Groupe A

BMW M3 E30 Groupe A

La BMW M3 E30 Groupe A dessinée par Anthony-C.

Illustration automobile réalisée par technique mixte sur papier layout 70g/m² de format A3 ( 30×42 cm ), signée en bas à droite.

Un peu d’histoire :

La BMW M3 est la version sportive de la BMW Série 3, conçue par la branche BMW M (« M » de « motorsport ») de la marque bavaroise BMW. Construite sur la base du châssis E30, elle a vu le jour en 1986. À l’origine conçue dans le but de gagner des courses, les générations suivantes furent avant tout développées à destination d’une clientèle de plus en plus nombreuse et amatrice de la super-sportive. En trente ans, la BMW M3 est passée d’un moteur quatre-cylindres de 200 ch à l’actuel six-cylindres en ligne biturbo de 431ch.

Le coupé d’ailleurs se nomme à présent M4.

La première M3 était équipée d’un moteur 4-cylindres à 16 soupapes proposé en deux cylindrées, d’abord 2,3 L puis 2,5 L, et d’appendices aérodynamiques au look sportif.

Elle était déclinée tant en version « Groupe N » qu’en « Groupe A ». Parmi les nombreux préparateurs qui la développèrent et l’engagèrent, l’équipe britannique Prodrive de David Richards connu son heure de gloire avec cette voiture.

En rallyes, elle remporte la première manche du championnat du monde (WRC) à laquelle elle participa : le Tour de Corse 1987, entre les mains du français Bernard Béguin (avec plus de deux minutes d’avance sur son compatriote Yves Loubet). Avec la M3, Béguin fut vice-champion de France des rallyes en 1987 et 1988.

Deux titres en championnat de Belgique des rallyes Inter (BRC) : en 1988 avec Patrick Snijers, vice-champion d’Europe la même année ( 6 victoires au total dont 4 en championnat d’Europe) et 1989 grâce à Marc Duez (1 victoire). Dominique Bruyneel remporte le championnat National en 1992. Alain Vandy pilota une M3 E30 GrA ex-Prodrive-Dewinter en 1994 en Belgique (Wallonie, Hannut, Bianchi, Sombreffe, Micky, Limelette,le Condroz). En 1996, il devient champion de Belgique en Groupe R (troisième au championnat National Belge) au volant d’une seconde M3 GrA ex-Prodrive-Bruyneel.

Deux titres du Championnat de France des rallyes (CFR), en 1989 et 1990 pour François Chatriot.

Finalement, la M3 E30 remportera seize victoires en CFR entre 1987 et 1990, sept en BRC, et neuf en ERC avec des pilotes français (six avec des Belges). Dans la foulée Pascal Thomasse obtint deux podiums en Championnat de France D2, en 1990 et 1994.

Elle est à aujourd’hui toujours utilisée par de nombreux pilotes amateurs, partout en Europe (entre autres en Coupe de France des rallyes, où elle s’est imposée sans discontinuer entre 1990 et 1995, puis en 1998 (E30 et E36) : Hugues Delage obtint les coupes 1990, 1993 et 1994, et Dominique de Meyer celle de l’année 1991 et la finale de 1995 (Christophe Lapierre vainqueur de la coupe 1992, et Patrick Rouillard de celle 1998 pour la dernière fois de l’évolution M3 ex Vandy). Au Liban, Nabil Karam s’est imposé en 1991.

En Championnat d’Europe de course de côte’, elle a remporté le titre de Catégorie I à cinq reprises consécutives avec Francis Dosières entre 1989 et 1993 (voiture homologuée Gr.A); s’en suivirent de nombreux autres titres toujours de Catégorie I pour les versions ultérieures de la M3 Gr.A, avec le tchèque Otakar Krámský (1995, 1997 et 1998), le croate Niko Pulić (1999, 2000 et 2001), le tchèque Robert Šenkýř (2003 et 2004) et l’allemand Jörg Weidinger (2005 et 2006), soit 15 titres de championne d’Europe entre 1989 et 2006. Le Challenge international de la montagne (FCHA) de la FIA ne lui a pas non plus échappé, avec le hongrois László Hernádi (2006, 2007 et 2008).

En courses sur glace, elle remporte les deux victoires aux 24 Heures de Chamonix en 1991 et 1992 avec Marcel Tarrès (2), Christian Debias (1) et B. Béguin (1) et les trois autres victoires de M. Tarrès (seul cette fois) à la Ronde de Serre Chevalier en 1991, 1992 (version 4×4) et 1993 (4×4) dans le cadre du Trophée Andros.

En Tourisme et Grand Tourisme, le titre mondial Tourisme 1987 (le seul attribué durant 18 ans) revint à l’italien Roberto Ravaglia (victoires de la M3 à Jarama, Dijon, aux 24 Heures de Spa, et à Silverstone), le Championnat d’Europe FIA des voitures de tourisme fut remporté en 1987 par Winfried Vogt (plus titre constructeurs) et en 1988 par Roberto Ravaglia, le Deutsche Tourenwagen Masters (DTM) pilotes (Tourisme) fut gagné en 1987 par Eric van de Poele et en 1989 encore par Roberto Ravaglia (plus les titres constructeurs de 1987 à 1990), le BTCC (British Touring Cars Championship) le fut par deux fois avec Frank Sytner (1988) et Will Hoy (1991, et titre constructeur), le Championnat de France de Supertourisme le fut aussi par deux fois grâce à Jean-Pierre Malcher (1989 et 1990; plus Dayraut en 2001 sur la version Silhouette), les titres conducteur et constructeur espagnols le furent une fois en 1992 avec Juan Ignacio Villacieros (Championnat d’Espagne de vitesse sur circuit – Tourisme), et le titre national Belge Grand Tourisme 1996 revint à l’équipage Hubert/Hubert/Duez; la voiture remporta notamment les 24 Heures du Nürburgring en 1989 (avec Ravaglia), 1990, 1991 et 1992 (Duez alors lauréat), puis 1994, 1996 et 1997 (E36 pour les deux dernières dates), et les 24 Heures de Spa qu’elle gagna à quatre reprises, en 1987, 1988 (avec Ravaglia), 1990 et 1992.

Ravaglia a ainsi pu obtenir le WTCC (1987), l’ETCC (1988) et le DTM (1989) avec la M3. Dans la foulée il a aussi remporté le Campionato Italiano Superturismo en 1990 et 1991 (seize victoires en deux ans). Sa première grande victoire sur M3 avait été au Guia Race of Macau (en), en 1987 (où une M3 s’imposa à cinq reprises jusqu’en 1993).

Pour l’Océanie, Jim Richards a remporté le championnat australien Tourisme en 1987 (en), Trevor Crowe le championnat néo-zélandais Tourisme (en) en 1988, et Peter Doulman le championnat australien Super Tourisme (en) et le championnat australien 2L (en) en 1993.

( Source Wikipédia )

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *